Un parcours de formation mixte utilise différentes modalités pédagogiques. Ces modalités pédagogiques peuvent être par exemple, une formation en présentiel, un espace communautaire sur une plateforme, un ensemble de questionnaires en ligne à valider ou une liste de réalisations professionnelles à effectuer avant de venir en formation …

Définir un parcours de formation mixte c’est avant tout définir la manière dont différentes modalités pédagogiques vont être utilisées dans un parcours.

OÙ IL EST QUESTION DE LA DISTANCE

Unité de temps, de lieu, et d’action, la formation présentielle a longtemps emprunté au théâtre classique. La formation mixte fait voler en éclat ces principes. De par son dispositif riche qui fait appel à des temps et des modalités pédagogiques différents celle-ci doit permettre à l’apprenant de prendre de la distance par rapport à la réalité. La formation mixte fait donc plutôt appel à la théorie brechtienne du théâtre dans laquelle la prise de distance vis-à-vis de l’objet de connaissance est au cœur du dispositif.

Un parcours de formation mixte utilise différentes modalités pédagogiques. Définir un parcours de formation mixte revient donc à définir la manière dont ces différentes modalités pédagogiques vont être utilisées dans le parcours, quels vont être leurs poids relatifs.

La conception d’un parcours de formation mixte dépend d’un réseau de contraintes dont les différentes valeurs permettent de concevoir le mix pédagogique le plus approprié.

learn

LE MIX PÉDAGOGIQUE

J’emprunte la notion de réseau de contraintes à l’informatique et plus précisément à la programmation logique. La programmation logique est une technologie informatique souvent utilisée pour résoudre des problèmes combinatoires dans les applications industrielles. Cette technologie utilise la notion de réseau de contraintes.

Un réseau de contraintes est constitué d’un ensemble de variables, qui ont toutes une valeur dans un domaine et d’un ensemble de contraintes pouvant être soit explicites soit implicites. Ces contraintes vont s’appliquer sur les variables. On trouve une solution au réseau quand on affecte une valeur à chaque variable en respectant les contraintes.

Dans le cas de la formation mixte le réseau de contraintes est constitué des 4 éléments suivants :

  • le projet de formation
  • les contraintes environnementales
  • les ressources humaines et pédagogiques
  • les participants

Ces quatre éléments sont les variables de notre réseau. Chaque variable prendra une valeur particulière dans son domaine. Par exemple, la capacité qu’auront les apprenants à utiliser l’outil informatique ou encore le nombre d’apprenants à former sont autant de valeurs différentes que les variables participants ou projet de formation prendront. Sur ces valeurs nous allons appliquer des contraintes comme par exemple : réaliser la formation en 4 semaines, ou limiter les déplacements à deux jours de présentiels pour chaque apprenant …

Chaque projet de formation mixte déterminera son propre réseau de contraintes. Par contre, la plupart des projets auront les mêmes variables, seront constitués des mêmes éléments, définissant ainsi ce qu’est un projet de formation mixte.

Nous allons détailler ces éléments. C’est en fin de compte la résolution de ce réseau qui pose problème et c’est là toute la difficulté que rencontre le concepteur de dispositif de formation mixte.


learn2

LE PROJET DE FORMATION

Le projet de formation est le cadre général dans lequel une formation mixte s’inscrit.

Un projet de formation est toujours constitué des éléments suivants :

  • Des sponsors ou commanditaires qui déterminent les besoins liés au projet de formation. Ils sont animés le plus souvent par un besoin opérationnel déterminé par la stratégie de l’entreprise ou de l’institution, avec un calendrier à mettre en œuvre. Les commanditaires peuvent parfois eux-mêmes être pris dans un réseau de contraintes externes qui peut avoir des effets sur le projet.
  • Des objectifs opérationnels à court, moyen et long terme. Ces objectifs vont avoir pour effet de modifier la durée de la formation ou la durée des phases d’accompagnement post-formation. S’agit-il par exemple de former à une compétence dont on a besoin rapidement ou s’agit-il de préparer l’avenir, le lancement d’une nouvelle activité ou de prévoir une modification importante dans la pyramide des âges de l’entreprise ?
  • Des objectifs pédagogiques et des contenus (opérationnels, théoriques). Les objectifs pédagogiques auront un impact important selon que l’on développe des compétences plutôt cognitives (compréhension de procédures, applications de nouvelles méthodes…), plutôt interpersonnelles (formation à la négociation, à la vente de produits…) ou encore psychomotrices (comme la conduite d’engins par exemple).

L’ENVIRONNEMENT DU PROJET

Par environnement, j’entends tous les éléments qui semblent extérieurs au projet mais qui le constituent très fortement. Ces éléments sont techniques et physiques, linguistiques, géographiques et budegétaires. Ces variables environnementales sont fondamentales dans le choix des modalités pédagogiques. En effet, elles vont déterminer le choix des outils présentiels et distanciels, vont contraindre la durée du projet …

Je disais un peu plus haut que les contraintes pouvaient être implicites ou explicites. La disponibilité des apprenants, la connectivité et l’environnement technique sont autant de contraintes explicites, qui vont déterminer quand et comment les apprenants vont pouvoir accéder aux contenus. Par contre, l’histoire même de l’environnement du projet, les enjeux communicationnels auxquels le management doit faire face sont des contraintes implicites qu’il va falloir manipuler avec circonspection.

LES RESSOURCES HUMAINES

Les ressources humaines impliquées dans les dispositifs de formation mixte sont le plus souvent constituées des profils suivants : des formateurs qui seront face aux apprenants en présence ou à distance, des tuteurs qui ont en charge le suivi des apprenants lors des phases asynchrones distantes et enfin les experts métiers qui devront participer à l’écriture des contenus et qui seront les garants de la validité technique des contenus de formation. Leur nombre, leur disponibilité ainsi que leur appétence pour les technologies seront déterminants pour le projet.

LES RESSOURCES PÉDAGOGIQUES

Les ressources pédagogiques constituent un ensemble d’éléments qui vont avoir un impact certain sur le projet de formation. La granularité des éléments va jouer un rôle à la fois sur la durée de la formation ainsi que sur la durée de création voire sur les coûts d’acquisition de ces grains.

Aussi, le type de documents à utiliser dans le programme de formation est très important. En effet, les différents types de documents vont avoir un impact sur les temps de développement. Des documents fortement médiatisés prendront nécessairement plus de temps à développer que des documents principalement textuels.

De plus, la typologie de ces documents conditionnera la facilité d’intégration dans le dispositif technique…

Enfin il ne faut pas négliger la manière dont les genres documentaires vont être utilisés dans le parcours de formation. Faire cohabiter de manière harmonieuse et efficace, dans un même parcours de formation des documents techniques, des webinaires et des forums par exemple requiert une expertise éditoriale importante de la part du concepteur pédagogique. Cela demande aussi une expertise de lecture forte pour les apprenants.

LES PARTICIPANTS

Enfin, les participants sont au cœur du dispositif et il est très important de considérer les différents éléments qui les constituent.

Le profil des apprenants va avoir des conséquences. Les habitudes et les préférences d’apprentissage de chacun sont importantes. Des apprenants qui ont pour seule habitude de se former en salle pourront être troublés par les séquences d’apprentissage en ligne. Les enjeux individuels des apprenants sont à prendre en considération aussi selon que la formation soit certifiante ou non, qu’elle survient pour pallier une difficulté.

Enfin, un élément très important à prendre (encore ?) en considération est certainement l’aisance avec les nouvelles technologies qu’ont les participants et le support qu’il sera possible de leur apporter en cas de difficulté.

POUR CONCLURE

Nous avons vu quels étaient les éléments constitutifs d’un parcours de formation mixte, ces éléments constituent le réseau de contraintes que nous avons évoqué plus haut. Il nous reste à organiser ce réseau et à le représenter afin que l’on puisse accorder à chacune des variables un poids qui permettra de faire apparaître le bon mix de modalités pédagogiques.

En fonction de l’équilibrage de ce réseau, il faudra pencher vers l’une ou l’autre des solutions. Nous pouvons dores et déjà avancer que c’est par la distance que ce réseau sera résolu. En effet, en prenant en considération la distance comme un élément qui permet d’éclairer les contraintes, on peut aisément trouver des solutions. La distance intervient partout dans le projet, entre les apprenants eux-mêmes, entre les apprenants et l’objet technique utilisé, entre les apprenants et le contenu, entre les apprenants et le management, entre les membres de l’équipe pédagogique … À suivre.